Roberta Allegrini

Je suis né à Bologne il y a quelques années.

La passion de la photographie me frappe comme un enfant, à propos des années 12. Histoires de rouleaux, de photos en noir et blanc de toute la famille et de la conviction que, quand j'aurais grandi, j'aurais été photographe de guerre.

Vient ensuite le cinéma, ou plutôt la Cinéclub d’été sur les places de Bologne. A partir de là, tout change, je veux faire des images en mouvement. Les années 18 arrivent, maturité et indépendance. J'essaie de gagner un concours à la CsC DI Roma, et je pars pour la capitale.

Années romaines d'inconscience et de passion.

Ce qu’ils sont aujourd’hui, c’est le chemin d’une vie professionnelle, entre des hauts et des bas, mais toujours avec la conviction qu’il ya quelque chose qui ne va pas chez ceux qui vous considèrent comme une "mouche blanche", et non pas en moi ... que peut-être étais-je ... "Mouche blanche".